Notre actualité

Réforme des rythmes scolaires, une nécéssité, pourquoi ?

Cette réforme a suscité bien des critiques dont certaines tout­- a- fait justifiées notamment en ce qui concerne  l’organisation des activités après l’école à la charge des communes, mais il me parait important de rappeler les buts de cette réforme .


Un constat : l’extrème concentration du temps d’enseignement  était :  
- source de fatigue et de difficultés scolaires,
- les résultats des écoliers français se dégradaient au fil de tous les classements internationaux . Une semaine courte de 4 jours contre 5 voire 6 jours chez nos voisins européens. Un horaire annuel important 864 heures contre 774 ou au plus 821 en  moyenne selon l’âge des écoliers . Une  année scolaire concentrée sur 36 semaines. Le nombre de jours d’école le plus faible des pays de L’OCDE : 144 jours contre187  en moyenne.


Face à ce constat ne fallait- il pas réagir et prendre les mesures nécessaires ?  pour mieux apprendre et favoriser la réussite de tous, il fallait mettre en place une nouvelle organisation du temps scolaire plus respectueuse des rythmes d’apprentissage et de repos des enfants :

- une semaine de 9 demi- journée qui favorise une meilleure répartition des heures de classe sur la semaine.

- une durée d’enseignement de 5 h 30 maximum par jour

- une ½ journée n’excédant pas 3 heures 30

- une pause méridienne d’au moins 1 h30

- la mise en place d’activités pédagogiques complèmentaires

Voilà quels étaient les objectifs pédagogiques de cette réforme, tant décriée mise en place cahin-caha par ce gouvernement.

Il faudrait aussi tendre vers un système d’alternance régulière des périodes scolaires et des périodes de vacances  c’est à dire 7 semaines d’école suivies de 2 semaines de vacances, ce système fait globalement consensus pour tous ceux qui ont à cœur l’intérêt de l’enfant, mais que pèse  cet intérêt face aux intérêt économiques du Tourisme, des transports etc…

 

René Buatois
Trésorier

 

 

 

 

 

 

Le débat d'orientation budgétaire de la ville de Martigues

Le conseil municipal s’est réuni vendredi 18 avril 2014 pour évoquer les orientations budgétaires de Martigues, 4ème ville des Bouches du Rhône, près de 50 000 habitants, ville touristique, balnéaire, ville d’art et d’histoire, labels qui sont la conséquence des politiques municipales conduites ces dernières décennies avec le groupe socialiste, nous pouvons donc être fiers de ce bilan.
Les orientations budgétaires de la ville pour 2014 et pour les années qui suivent doivent être orientées sur 3 axes :
-    Le « vivre ensemble »
-    La maîtrise de la dette
-    Les investissements nécessaires.

 

1 - « Le vivre ensemble », c’est la politique sociale que nous menons en favorisant les tarifs des services publics municipaux au plus bas (cantine des enfants, prix des séjours vacances, tarif des CIS, portage des repas, projet éducatif territorial, logements etc.…) ou gratuits (musée, médiathèque …). C’est aussi la prévention et la sécurité pour tous avec la vidéosurveillance, une police municipale bien dotée en effectifs (1 agent pour 1000 habitants) et en moyens matériels.

2 - La maîtrise de la dette est indispensable et d’ailleurs tous les ratios financiers montrent sur ce sujet que Martigues a un endettement maîtrisé avec une capacité de remboursement de relative courte durée et se situe plutôt mieux que les villes de sa strate. L’endettement permet l’investissement.

3- L’investissement est indispensable pour que notre ville dispose de nouveaux équipements et pour remplacer les équipements désuets. Ces équipements sont donc utiles pour l’ensemble des martégales et les martégaux mais ils permettent aussi de faire travailler des entreprises locales et génèrent de l’emploi dans les entreprises privées. On sait que la plus de la moitié des investissements sont réalisés par les collectivités territoriales. On a donc là, un rôle économique essentiel à jouer. Le financement de ces investissements se fait par l’emprunt certes ainsi que par les ressources dédiées mais aussi par l’épargne nette dégagée du fonctionnement. Il est donc indispensable de rationaliser les dépenses de fonctionnement. Nos projets de création du pôle enfance avec un lieu unique d’accueil et d’accompagnement va dans ce sens. Ce lieu facilitera les démarches et inscriptions des familles pour toutes les actions et structures municipales liées à l’éducation et aux loisirs de l’enfance et de la petite enfance, tout en permettant de réduire les coûts de fonctionnement.
Les investissements nouveaux devront être générateurs d’économies futures de façon à ne pas grever les futurs budgets de fonctionnement, ils devront être écologiques, il est important pour notre collectivité de montrer la voie de la voiture propre, on a commencé avec des véhicules de ramassage des déchets, il faut continuer avec les véhicules de transport des personnes, véhicules électriques et propres du type de ceux qui étaient exposés au salon 100 % nature en ce mois d’avril.
Nous ne devons pas négliger de favoriser les implantations des investisseurs privés qui génèreront des emplois sur notre territoire et ressources financières ou fiscales, nous avons évoqué un casino dans notre débat d’orientation budgétaire de 2013, nous maintenons cette idée, nous favoriserons les pépinières d’entreprise, ceci sera davantage défendu dans le cadre de la CAPM. Nos choix budgétaires ont figé les taux de fiscalité depuis plusieurs années, cette mesure est une façon de redistribuer du pouvoir d’achat à nos concitoyens

Les élus du groupe socialiste aideront à mettre en œuvre les budgets qui prendront en compte ces choix et les priorités que nous avons indiquées pendant la campagne électorale pour conjuguer avec sérieux, les meilleurs services publics au meilleur prix pour les usagers, les investissements pour améliorer la vie de tous et favoriser l’emploi, et un endettement maîtrisé.

Robert Olive

Conseiller municipal

Conseiller communautaire

Séance fructueuse pour Martigues

En session plénière du 21 février 2014 au Conseil Régional, Sophie Degioanni se réjouit des dossiers qui ont pu être présentés et votés. L'élue socialiste de félicite de cette séance "fructueuse pour Martigues" et précise que "ce sont près de 1 600 000 euros qui ont été  votés aujourd'hui en commission permanente pour Martigues dans des domaines très variés". La socialiste martégale indique "qu'au delà de ses compétences légales, la Région a, en effet, fait le choix de développer des compétences volontaristes qui lui permettent d'intervenir dans des domaines chers à la Gauche comme la culture, la jeunesse, le sport, la vie associative par exemple."
Ainsi, nous avons pu voter aujourd'hui par exemple:
- Une aide financière de 70 000 euros pour le festival de Martigues
- Une aide financière de 845 000 pour les travaux d'extension et de réhabilitation du musée Ziem
- Une aide financière de 16 700 euros pour participer au schéma directeur cyclable
- Une aide financière de 340 000 euros pour la réhabilitation thermique de 188 logements à Boudème
- Une aide financière de 7000 euros pour la réalisation d'une aire de tri des déchets sur le Port Maritima
- Une aide financière de 23 000 euros pour le programme de maintenance des matériels pédagogiques au Lycée Langevin
- Une aide financière de 12 000 euros pour le Lycée polyvalent et professionnel de Jean Lurcat
- Une aide financière de 16 900 euros pour participer à la modernisation de la flotte de pêche artisanale d'un patron pêcheur
Et enfin des aides à différentes associations martégales sportives ou culturelles. "Dans un contexte économique compliqué, le mouvement associatif reste un formidable vecteur de lien social. Je suis heureuse de pouvoir les soutenir dans le cadre de mon mandat régional."

C'est donc  pour Sophie Degioanni :" une bonne session pour Martigues et ses habitants!"

 

Février 2014

Voeux de Sophie Degioanni

Mardi 21 janvier 2014, notre secrétaire de section Sophie Degioanni, a présenté ses voeux aux nombreux militants socialistes au local de la rue des Fours, en présence de notre député-maire Gaby Charroux et d'un représentant d'Europe Ecologie. En tant que 1ère des socialistes sur la liste d'union de la Gauche conduite par le maire sortant, Sophie Degioanni a mobilisé son auditoire avec un discours orienté vers les valeurs fondamentales défendues par un modèle municipal de Gauche.

Lire le discours de Sophie Degioanni

 

discours voeux PS de Sophie Degioanni.pd
Document Adobe Acrobat 208.4 KB

Chères martégales, chers martégaux,

Avec l'ensemble des Socialistes, je veux vous adresser mes voeux les plus chaleureux de bonheur et de santé et vous souhaiter le meilleur pour chacun et pour notre ville pour la nouvelle année.

Mes premières pensées vont à celles et ceux qui sont dans la solitude, dans la précarité ou la maladie, à tous ceux qui affrontent des difficultés.

Je souhaite que 2014 soit une année plus apaisée. Je forme le voeu que 2014 soit une année de débats démocratiques riches et intenses, mais dignes et respectueux, une année d'unité républicaine retrouvée.

Nous aurons deux grandes échéances démocratiques cette année : l'une cruciale pour la vie locale, les élections municipales, l'autre cruciale pour l'avenir de l'Europe, les élections européennes. Ce grand débat démocratique doit porter sur les enjeux concrets de notre vie collective.

Pour Martigues, ce sont les services publics, le logement, les transports, la démocratie locale, le vivre ensemble! Pour l'Europe, c'est la croissance, l'emploi, la protection des travailleurs contre le dumping social, les grands projets d'avenir! Dans ces deux élections, nous devrons combattre l'extrémisme qui attise la haine et les conservateurs qui veulent s'opposer au progrès et à la solidarité.

Sur tous ces sujets, nous continuerons de servir Martigues, la ville qu'on aime pour vivre ensemble. A nouveau, je souhaite à chacune et chacun d'entre vous une belle et heureuse année 2014.

 

Sophie Degioanni, Secrétaire de section-Présidente du groupe socialiste

Janvier 2014

Découvrez la charte des municipales du PS

Samedi 7 décembre, lors de sa Convention nationale, le Parti socialiste a présenté sa charte pour les élections municipales de 2014.
Intitulée «La ville qu'on aime pour vivre ensemble» et élaborée par le PS avec le FNESR, cette charte présente en quatre axes les 16 engagements des socialistes pour les élections municipales :
    - «la qualité de vie» ; le maire est le premier élu vers qui se tourner, le premier qui peut aider. Il ajoute que «la commune est pour nous, les socialistes, une source de citoyenneté et de solidarité au coeur de la République» 
    - «le développement et l'attractivité des communes en encourager l'innovation, pas seulement économique, aussi sociale, environnementale»
    - «la volonté de bâtir des communes durables», la préservation de l'environnement, c'est aussi des choix assumés au plus près du terrain.
    - «agir pour une citoyenneté active» 

Pour en savoir plus, consultez la charte dans son intégralité !
 

Voyage de découverte à Bruxelles avec Sophie Guillaume

Comme chaque année, l'eurodéputée de la Région Sud-Est Sylvie Guillaume propose un séjour à Bruxelles pour présenter son travail et faire découvrir les institutions européennes.

Cette année, une dizaine de camarades des Bouches-du-Rhône dont notre ami René Buatois a pris part à ce voyage. Durant deux jours, ils ont visité le Comité des Régions, le Parlement Européen et la Délégation PACA à Bruxelles.

Mardi soir, un grand diner convivial a été organisé avec la délégation de la région Rhône-Alpes autour de Sylvie Guillaume qui a pu partager sa vision de la campagne des prochaines élections et a pu exposer son travail quotidien de parlementaire européenne.

«Nous avons reçu une bonne formation durant ces deux journées. Cela nous a permis d'appréhender les enjeux auxquels sont confrontés nos eurodéputés au quotidien. » confie René, fervent militant de la section de Martigues.

Vote militant le Jeudi 21 novembre 2013 !

Jeudi 21 novembre, les militants de Martigues et des Bouches-du-Rhône ont voté en section pour valider la liste des candidats socialistes dans la Région Sud-Est pour les élections européennes de 2014 ainsi que la liste des colistiers pour les municipales.

Sur l'ensemble du département, près de 2 000 camarades se sont déplacés aux urnes pour voter à près de 80% la liste des candidats proposée par le Conseil national du samedi 16 novembre.

Liste des candidats socialistes de la Région Sud-Est pour les élections municipales :

1 - Vincent Peillon - Paris
2 - Sylvie Guillaume - Rhône
3 - Zaki Laïdi - Paris
4 - Emmanuelle de Gentili -Haute-Corse
5 - Christophe Masse - Bouches-du-Rhône
6 - Nora Makhlouf - Bouches-du-Rhône
7 - Otman el Harti - Loire
8 - Mireille Peirano - Var
9 - Yann Librati - Alpes-Maritimes
10 - Florence Blatrix - Ain
11 - Abderramane Djellal - Isère
12 - Colette Gros - Isère
13 - Pascal Bonnetain - Ardèche

Les militants ont voté pour le 1er des socialistes !

Jeudi 10 octobre 2013 : Le scrutin du premier tour de l'élection du premier des socialistes dans les 46 villes du département vient de se clôturer.

 

Jean-David Ciot, Président de la commission départementale d'organisation des élections municipales, investi Premier des socialistes dans sa commune, se félicite de la participation : « Cette soirée marque dans les villes du département le coup d'envoi de la campagne des élections municipales. La mobilisation des militants au sein des sections est la traduction de l'enthousiasme des camarades derrière les maires sortants qui présentent un bon bilan, et d'une volonté de conquête de nouvelles mairies.»

 

Vous voudrez bien trouver dans le tableau publié ci-dessous les candidats élus par les militants ainsi qu'une infographie présentant les modalités de désignation des premiers des socialistes.

 

 

 

COMMUNE
NOM
Prénom
ALLAUCH
POVINELLI
ROLAND
ARLES
GRYZB
DAVID
AUBAGNE
ARNOUX
PATRICK
CHATEAUNEUF LES MARTIGUES
BURRONI
VINCENT
CHATEAURENARD
THEVENON
CHRISTOPHE
EGUILLES
CAVALLO
JEAN CLAUDE
ENSUES LA REDONNE
BERNARD
MARC
FOS SUR MER
RAIMONDI
RENE
GARDANNE
GARELLA
JEAN-BRICE
GIGNAC-LA-NERTHE
AMIRATY
CHRISTIAN
GREASQUE
MAUREL
SUZANNE
LA BOUILLADISSE
PALLIANI
CYRILLE
LA CIOTAT
ABATTU
CHRISTINE
LA DESTROUSSE
JULIEN
PAUL
LA FARE LES OLIVIERS
GUIROU
OLIVIER
LA PENNE SUR HUVEAUNE
BATTAGLIA
THIERRY
LE PUY SAINTE REPARADE
CIOT
JEAN-DAVID
LE ROVE
JAUFFRET
MICHEL
MARIGNANE
GOMEZ
VINCENT
MARTIGUES
DEGIOANNI
SOPHIE
MEYRARGUES
MALYSZKO
FABIENNE
MIRAMAS
VIGOUROUX
FREDERIC
PELISSANNE
CHAVE
NOEL
PEYPIN
ROMAN
CATHERINE
PLAN DE CUQUES
IGNACIO
MARIA
PORT DE BOUC
REBBADJ
SALAH
PORT ST LOUIS DU RHONE
MICHEL
SOPHIE
ROGNES
LE NOUVEL
JEAN-PAUL
ROQUEFORT LA BEDOULE
GUITA
SADRY
ROQUEVAIRE
DUHAL
JEAN-PIERRE
ROUSSET
CANAL
JEAN-LOUIS
SAINT CANNAT
GERARD
JACKY
SAINT CHAMAS
BENAMAR
NOUREDINE
SAINT MARTIN DE CRAU
BONO
GUY
SAINT MITRE LES REMPARTS
KINDA
VINCENT
SAINT REMY DE PROVENCE
CHERUBINI
HERVE
SAINT VICTORET
ALIAGA
BERNARD
SAUSSET LES PINS
RAYNAUD
MARIA
SEPTEMES LES VALLONS
HAMMOUCHE
LOUISA
SIMIANE-COLLONGUE
BOYER
MICHEL
ST PAUL LEZ DURANCE
ROGER
PIZOT
TARASCON
EL BENNOUNI
RACHID
TRETS
GASTAUD
NATHALIE
VELAUX
MAGGI
JEAN-PIERRE
VENELLES
BORNE
JEAN PIERRE
VITROLLES
GACHON
LOIC

 

 

 

 

40 ans du coup d'Etat au Chili

A l’occasion des quarante ans du coup d’Etat au Chili de 1973, l’association France Amérique Latine, avec le soutien de la Municipalité de Martigues, appelle à honorer la mémoire de Salvador Allende et à travers lui, celle de tous les martyrs de la lutte contre les dictatures. Nous appelons à commémorer la lutte pour la justice, la vérité et contre l’impunité. Nous voulons rendre hommage aux peuples d’Amérique latine qui se sont battus contre les dictatures et se battent toujours contre les néfastes politiques économiques, qui les ont précipités dans la pauvreté depuis quarante ans. Ces luttes ont abouti à des changements politiques et sociaux très profonds dans une douzaine d’Etats du continent.

Un rassemblement est organisé mercredi 11 septembre 2013 à 18 h au boulevard Allende (avant la piscine) : interventions du Député-Maire et du Président de France Amérique Latine.
Musique chilienne et andine à partir de  17 h 30 et après les prises de paroles.

Pour en savoir plus sur le programme

40 ans du coup d'Etat au Chili le 11 sep
Document Adobe Acrobat 257.2 KB

La rentrée de tous les enjeux !

Après les Universités d’été de la Rochelle où nous nous sommes retrouvés nombreux pour partager un grand moment de débat et de mobilisation pour les futures échéances électorales, la rentrée marque véritablement le lancement du processus d'organisation des élections municipales de mars 2014 pour le Parti Socialiste. Ce scrutin revêt, pour nous, une importance particulière car il détermine notre capacité d'action au service de votre quotidien, du vivre ensemble et de la qualité de vie dans notre ville et ses quartiers. Nous nous engagerons donc pleinement dans la préparation des élections municipales. Pour que Martigues reste une ville forte, juste et solidaire, nous poursuivrons notre réflexion pour bâtir un projet ambitieux pour les six ans à venir. Avant cela, nous continuerons d’œuvrer aux côtés des maires et parlementaires pour exprimer notre opposition au projet de Métropole marseillaise qui sera soumis à l’automne prochain au vote définitif du Parlement. Dans cette dernière ligne droite, soyez assurés de notre détermination pour préserver une vraie démocratie de proximité, avec des services publics locaux de qualité pour l’ensemble de nos concitoyens.

 

La secrétaire de la section socialiste,

Sophie DEGIOANNI

 

Septembre 2013

Hommage à Pierre Mauroy

L'Europe a besoin de l'engagement de tous!

La France est profondément attachée à la construction européenne. Les socialistes français sont des militants et des artisans de l'Europe. La crise est un changement de monde dont le projet européen doit permettre de relever les défis et de réparer les dégâts. Depuis un an, la réorientation a commencé sous l'impulsion de françois Hollande. Consolidation de la zone euro, pacte de croissance, supervision bancaire, coopération renforcée pour une taxation des transactions financières, création de la "garantie jeunes" - ces avancées sont majeures. les socialistes doivent bâtir un nouveau rapport de force avec les conservateurs et les libéraux, actuellement majoritaires au sein du Conseil, de la Commission et du Parlement européen. ce sera notamment l'enjeu des élections européennes du 25 mai 2014. Une victoire de la gauche permettrait une Europe de croissance durable et d'emploi, de solidarité et de créativité, à l'avant-garde des droits et des libertés dans le monde. Tous ensemble, préparons la bataille démocratique avec les droites européennes et agissons pour bâtir l'Europe espérée par les peuples.

La secrétaire de la section socialiste,

Sophie DEGIOANNI

 

Juin 2013

Convention Europe

Le 16 juin se tiendra notre convention nationale sur l’Europe. En amont, sera organisé un débat dans chaque section, ainsi qu’au niveau fédéral. Celui-ci a eu lieu le mercredi 23 mai à 17 heures 30 au siège local. Le vote dans les sections aura, pour sa part, lieu le 6 juin de 17 heures à 22 heures. La convention fédérale se tiendra le vendredi 7 juin à 19 heures.

Les militants de la section de Martigues ont étudié le texte en assemblée générale le 29 mai 2013
Préparation de la Convention Nationale E
Document Adobe Acrobat 360.0 KB

 

 

Pour en savoir plus sur le débat et le texte

La France au coeur

Depuis un an, la gauche agit pour redresser la France, rétablir la justice sociale, et préparer l'avenir. Depuis son élection, François Hollande et la majorité ont engagé le changement attendu par les Français. Face à l'urgence et après cinq ans de sarkosysme qui a aggravé le chômage, les inégalités et la dette, le gouvernement de Jean-Marc Ayrault met en oeuvre le redressement budgétaire, productif et éducatif du pays. François Hollande a aussi assumé un choix clair : préparer l'avenir au service de la jeunesse. Il se bat pour que demain, nos enfants vivent mieux que leurs parents. Les attentes, les impatiences, parfois les inquiétudes sont légitimes. Mais chacun sait les efforts que la France entreprend pour sortir de la crise sont plus justes et mieux partagés. Le changement est en marche et François Hollande a la France au coeur : face à la droite et à tous les conservatismes qui veulent empêcher le changement, il a besoin de chaque Française et de chaque Français pour faire réussir notre pays.

La secrétaire de la section socialiste,

Sophie DEGIOANNI

 

Mai 2013

La semaine du developpement durable

La mise en œuvre d’une politique de Développement Durable est une orientation prioritaire pour notre Municipalité. C’est donc tout naturellement que nous avons souhaité participer pour la 4ème fois à la Semaine Nationale consacrée à ce thème majeur.

Cette manifestation, organisée comme chaque année sous l’égide du Ministère du Développement Durable, se déroulera du 1er au 7 avril 2013.
L’objectif de cet évènement est de sensibiliser les Français à cette problématique, afin qu’ils se sentent acteurs dans toutes les situations de leur vie quotidienne et qu’ils modifient leurs comportements de façon pérenne, en profitant des moyens mis à leur disposition.

Ils sont nombreux sur notre commune. Ainsi, convaincue que les bonnes habitudes se prennent dès le plus jeune âge, la Ville de Martigues met l’accent sur les animations d’éducation à l’environnement proposées tout au long de l’année aux écoles primaires par les services municipaux.
Ainsi, près de 300 animations ont été proposées aux écoles primaires de la ville sur des thèmes variés abordant le traitement des déchets, la préservation de la biodiversité et les ressources naturelles, mais aussi l’adoption des modes de production de consommation durable.

Des plus jeunes aux plus adultes, ne manquez pas ce rendez-vous incontournable, pour une meilleure connaissance et une protection de notre environnement.

Ensemble pour un territoire engagé durablement !

Bien à vous

La secrétaire de la section socialiste,

Sophie DEGIOANNI

 

Avril 2013

 

Le débat d'orientations budgétaires

Le débat d'orientations budgétaires est toujours un des moments clé de la vie d'une collectivité.
Les élus socialistes, réunis en conseil municipal de Martigues le vendredi 15 mars dernier, ont eu la possibilité d'exprimer leur position. Pour ce budget important dans la conduite du programme de la mandature, l'heure doit être à la poursuite résolue de notre action au service des martégales et des martégaux.
Face à des contraintes persistantes et dans un contexte économique marqué par la crise, nous posons pour 2013, la nécessité d'un budget ambitieux, faisant la part belle au dynamisme et à la solidarité grâce à une gestion rigoureusement maîtrisée.
Les choix opérés en matière de logement, de transports, d'équipements de proximité, doivent nous permettre d'apporter des réponses aux besoins actuels des martégaux, de dépasser la crise et d'inscrire notre ville dans une dynamique d'avenir.
Pour ce qui sera le dernier budget de plein exercice, car 2013 est bien une année charnière avant les élections de 2014, Martigues qui  a toujours fait de la solidarité sa première priorité devra continuer à s'affirmer plus que jamais aux côtés de ses concitoyens. Vous pourrez compter sur notre entier dévouement et toute notre détermination!

La secrétaire de la section socialiste,

Sophie DEGIOANNI

 

Mars 2013